Claramonte

L'histoire de la marque

Claramonte est le fruit d’un tandem efficace, celui de Pierre Gionnet et de Philippe Bertrand, à la suite de leur rencontre en 2004. Le tressage est certainement la marque de fabrique de cette maison française qui, depuis près de 10 ans, allie à la perfection savoir-faire, originalité et modernité. En effet, c’est une réinterprétation bien contemporaine de la création artisanale et ancestrale qu’offre Claramonte. S’inspirant ingénieusement des fabrications exotiques et des broderies des cultures nomades de l’Afrique du Nord, la marque a pour ligne directrice le juste mélange entre tradition artisanale orientale et sophistication, entre rusticité et contemporanéité. L’utilisation de matériaux de qualité et de pigments naturels ajoute à leurs créations des couleurs intenses, assurant de sublimes jeux de lumières. Chaque produit nécessite des heures de travail, car tout est fait à la main. Claramonte a su, au fil des années associer avec brio élégance et héritage d’ailleurs. Chaque produit est résolument unique.

Designer

La marque est issue de la collaboration entre Pierre Gionnet, un designer au style sobre et épuré à qui l’on doit le réaménagement et création de mobilier pour le restaurant «  Le Pause Café » à Bastille et de Philippe Bertrand, couturier aguerrit diplômé de la Chambre Syndicale de la Couture parisienne, et au goût prononcé pour le « fait main » qui a travaillé pour de nombreuses grandes maisons tel que Lacroix, Chanel, la Maison Lemarie, Jean Paul Gaultier, Kenzo. C’est en 2001 que Philippe Bertrand découvre le Maroc et sa culture riche. Il continue, jusqu’à aujourd’hui à cultiver cette forte identité d’Afrique du Nord dans ses créations. De son coté, Pierre Gionnet aime s’imprégner des univers oniriques, qui allie humour et poésie, une sensibilité qu’il transmet dans chacune de ses pièces pour Claramonte.

Collection Printemps-Eté 2014

Cette saison, Claramonte reste fidèle à sa philosophie : conjuguer le chic à l’artisanal. Dans des tons très hivernaux, du bordeaux au gris en passant par le noir obscur, les créateurs déclinent les formes traditionnelles que sont le cabas et la besace.

Matière mouchetée ou association de laine et de cuir façon pony, les textures sont innovantes mais toujours ethnochic. Souples et sobres, elles n’en demeurent pas moins ultra pratiques pour le quotidien ! En plus de revisiter les formes classiques, Claramonte s’imprègne des codes tendances de l’hiver. Ainsi, la forme seau est à l’honneur, bicolore et ornée de détails fluo, on ne peut pas mieux faire.

Haut de page